Skirt // Jupe : Theory (herehere, or here // ici, ici, ou ) Jacket // Veste : Acne (or budget) Heels // Talons : Louboutin via The Outnet Bag // Sac : Fendi Hat // Chapeau : Maison Michel Sunglasses // Lunettes : Tom Ford via Red Hot Sunglasses (use the code CAROLINE10 for a discount on your sunnies // utilisez le code CAROLINE10 pour obtenir une réduction)
Follow on Bloglovin
It’s crazy but it’s almost as if I don’t remember what my life was before I had my blog anymore. It’s only been a year and a half, yet this little blog has completely changed my world.

I’ve turned this hobby into a job, I’ve attended events I never would have dreamt to even hear of, I’ve worked with some of my all time favorite brands… All in all, it’s been a crazy journey (and I hope it’s not over yet).

But in the beginning, I was so naive : I knew absolutely nothing about the fashion industry, I only had my dreams and love for fashion as a resume. And while some of my friends had warned me, I have to admit that I’ve been shocked to realize everything is not as it seems in fashion.

When some girls ask me what they should expect when they launch their blogs, I only want to say : be ready to be disappointed. Of course, I always tell them to just do it, but they need to be prepared. The worst part ? The hypocrisy. It’s simple, everyone is your friend : they looooove what you do (even though they don’t even know your name sometimes…), they can’t wait to work with you (especially if you mention their brand/product/name), they think you’ll be a star.

Well, to be honest, at first it’s not like that : because, in the blogging world, you are only as important as your number of Instagram followers. When I began, I was nothing… Sometimes, I was invited to events where no one talked to me as they saw me as the ‘new one’. But as my profile grew, so did my number of friends. 

There were girls who were so nice from the very beginning, girls I am still super close to. But others were not that friendly, and I was a bit disappointed. Yet, after a while, I wasn’t the new blogger anymore (others took that title), and things were easier : I got to know amazing and creative people, and I finally found what I was looking for in the first place : being a part (although a very, very small one) of the fashion industry.

But recently, some things happened, and it reminded me of how volatile and changing this industry can be : as I chose to finish my studies, I happened to have less time for me. I couldn’t always answer to emails, to texts, I was not as available as some thought I should have been, and I didn’t have that much time to dedicate to my blog and Instagram. And suddenly, I found out that some people I thought were friends, were definitely not.

They stopped texting me, I figured they thought I couldn’t be useful for them anymore… At first I was saddened and a little shocked, but now I can say : ‘good riddance !’. I loooove fashion, I love my job, but I refuse to be defined only by my Instagram and social media. I don’t live for Snapchat, I’m not commenting on everyone’s page to have some comments back, I don’t spend hours checking my feed. 

I realize this post is a little long and unusual, but I felt like I wanted to tell you more about the lesson I was given recently :  fashion is an incredible world, so fascinating and interesting, but if you want to work in it, don’t be as naive as I was. Be aware that some people will only want to see you fall, and that not everyone will be friendly.

But it doesn’t mean that I’m not still crazy about this industry, and I still can’t wait to become a full time blogger next year. After all, you don’t have to change and abandon your opinions to be successful !


—————

C’est dingue comme je ne me souviens même pas de ma vie AB (avant le blog). Cela fait seulement un an et demi, mais ce petit blog a complètement changé ma vie.

J’ai réussi à faire de mon hobby un job, j’ai participé à des événements dont je n’avais jamais entendu parler, j’ai bossé avec certaines de mes marques préférées… Ca a été une expérience incroyable (et j’espère que ce n’est pas fini).

Mais au début, j’étais vraiment naive : je ne connaissais rien à l’industrie de la mode, je n’avais que mes rêves et mon amour de la mode comme CV. Et bien que l’on m’avait prévenue, je dois admettre que j’ai été choquée de voir que les apparences peuvent être trompeuses.

Parfois, des filles me demandent si elles devraient lancer leur blog, et je dis la même chose : oui, mais sois prête à être déçue. En gros, il faut bien se préparer, parce que l’hypocrisie fait partie intégrante de ce monde. C’est simple, tout le monde est ton ami : ils adoooorent ce que tu fais (même si parfois ils ne se souviennent pas de ton nom), ils ont hâte de bosser avec toi (enfin, surtout si tu mentionnes leur marque/produit/nom), ils te disent que tu vas être une star.

Mais au début, ce n’est pas comme ça : parce que, dans le monde des blogs, seul ton nombre de followers Instagram compte. Donc quand j’ai commencé, je n’étais rien… Parfois, j’étais invitée à des events où personne ne me parlait, car j’étais vue comme ‘la petite nouvelle’. Mais mon profil a augmenté, et donc mon nombre d’amis.

Alors bien sûr, certaines filles ont été super gentilles dès le début, et je suis très proche d’elles. En revanche, d’autres n’ont pas été si sympas, et j’ai été déçue. Mais, après un certain temps, je n’étais plus la nouvelle blogueuse (d’autres ont eu droit à ce statut), et les choses se sont mieux passées : j’ai pu rencontrer des personnes ultra créatives et géniales, et j’ai pu trouver ce que j’étais venue chercher en tout premier lieu : avoir une place (bien que toute petite) dans l’industrie de la mode.

Mais récemment certaines choses se sont passées, et cela m’a rappelé à quel point cette industrie peut être volatile et changeante : quand j’ai décidé de poursuivre mes études, je n’avais plus autant de temps à consacrer aux déjeuners, cafés ou events, et surtout, j’ai moins posté sur mon blog et Instagram. Et j’ai réalisé que certaines personnes que je pensais être mes amies ne l’étaient pas.

Elles ont arrêté de me contacter, sûrement parce que je ne pouvais plus leur être bénéfique. Au début j’étais un peu choquée et triste, mais désormais au moins, je sais à quoi m’en tenir. J’adore la mode, j’adore mon job, mais je refuse d’être définie par mon nombre de followers. Je ne vis pas pour Snapchat, je ne passe pas à ma vie à commenter les profils des autres pour avoir des commentaires en retour, je ne passe pas des heures à checker mon feed.

Ce post est un peu long et inhabituel, mais j’avais envie de vous faire part de la leçon que j’ai comprise récemment : la mode est un monde incroyable, fascinant et génial, mais si vous voulez en faire partie, ne soyez pas aussi naive que j’ai pu l’être. Soyez consciente que certaines personnes ne voudront pas que votre bien…

Mais cela ne veut pas dire que je n’aime pas cette industrie, car j’ai hâte de devenir blogueuse à plein temps l’année prochaine. Après tout, vous pouvez parfaitement y arriver même en restant fidèle à vous-même et à vos valeurs !